Mélanome : les résultats rapportés par les patients s’avèrent stables avec l’association dabrafénib et tramétinib

  • Schadendorf D & al.
  • Lancet Oncol
  • 27 mars 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement adjuvant par dabrafénib et tramétinib n’a aucun impact sur les résultats rapportés par les patients, chez les patients atteints d’un mélanome avec mutation de BRAF, d’après les résultats de l’essai contrôlé randomisé, multicentrique, de phase III COMBI-AD.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’association dabrafénib et tramétinib a été autorisée par la FDA en raison d’une amélioration de la survie sans rechute.

Principaux résultats

  • Ni l’association dabrafénib/tramétinib ni le placebo n’ont entraîné de variations cliniquement significatives du score au questionnaire européen sur la qualité de vie à cinq dimensions et à trois niveaux (European Quality of Life 5-Dimensions 3-Levels) et du score d’utilité, comparativement à l’inclusion.
  • L’association dabrafénib/tramétinib et le placebo ont entraîné une réduction du score l’échelle visuelle analogique (EVA ; variation moyenne : -6,02 [P = 0,0032] et -6,84 [P 
  • Un nombre plus important de patients recevant l’association dabrafénib/tramétinib ont présenté des problèmes de mobilité (15 % contre 8 %) et des difficultés à réaliser des activités habituelles (19 % contre 13 %), comparativement aux patients recevant le placebo.
  • Un nombre plus important de patients recevant le placebo ont présenté des problèmes d’anxiété/de dépression (27 % contre 22 %), comparativement aux patients recevant l’association dabrafénib/tramétinib.

Protocole de l’étude

  • 870 patients atteints d’un mélanome de stade III avec mutation de BRAF et ayant fait l’objet d’une résection complète ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir l’association dabrafénib/tramétinib (N = 438) ou le placebo (N = 432).
  • Financement : Novartis.

Limites

  • Données rapportées par les patients avec un potentiel biais de rappel et de sélection.