Mélanome : les données à cinq ans de l’étude KEYNOTE-001 sur le pembrolizumab sont disponibles

  • Hamid O & al.
  • Ann Oncol
  • 31 janv. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une analyse à 5 ans de l’étude de phase Ib KEYNOTE-001 révèle un taux de SG de 34 % et un taux de SSP de 21 % chez les patients atteints d’un mélanome avancé traités par pembrolizumab.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette analyse constitue les données de suivi sur la durée la plus longue pour le pembrolizumab.

Principaux résultats

  • La SG à 5 ans estimée était de 34 % pour l’ensemble des patients et de 41 % chez les patients naïfs de traitement.
  • La SSP à 5 ans estimée était de 21 % pour l’ensemble des patients et de 29 % chez les patients naïfs de traitement.
  • Le délai médian jusqu’à la réponse était de 2,8 mois ; la durée médiane de la réponse n’a pas été atteinte.
  • 16 % des patients ont obtenu une réponse complète, 25 % une réponse partielle, et 24 % une maladie stable (taux de contrôle de la maladie de 65 %).
  • 86 % des patients ont présenté des événements indésirables liés au traitement (EIT).
    • 17 % des patients ont présenté des EIT de grade 3/4.
    • 10 % des patients ont interrompu le traitement en raison d’EIT.
    • Aucun décès lié au traitement n’a été rapporté.

Protocole de l’étude

  • 655 patients atteints d’un mélanome avancé/métastatique (dont 151 patients naïfs de traitement) ont été inclus ; ils ont reçu du pembrolizumab à raison de 2 mg/kg toutes les 3 semaines, de 10 mg/kg toutes les 3 semaines ou de 10 mg/kg toutes les 2 semaines.
  • Financement : Merck Sharp & Dohme Corp., une filiale de Merck & Co., Inc., Kenilworth, NJ, États-Unis.

Limites

  • Pas de groupe témoin.