Mélanome : le nivolumab offre un avantage de SG durable dans l’essai CheckMate 066

  • JAMA Oncol

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après trois ans de suivi de l’essai de phase III CheckMate 066, les données indiquent que le nivolumab est associé à une amélioration de la SG à trois ans, comparativement à la dacarbazine, chez les patients atteints d’un mélanome avancé à BRAF de type sauvage et non préalablement traité.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette analyse du suivi vient appuyer les bénéfices du nivolumab, un inhibiteur du récepteur de PD-1, dans le cadre du mélanome avancé.

Principaux résultats

  • Le nivolumab seul était associé à une meilleure SG médiane, comparativement à la dacarbazine (37,5 mois contre 11,2 ; RR : 0,46 ; P 
  • Le nivolumab seul était associé à une meilleure SSP médiane, comparativement à la dacarbazine (5,1 mois contre 2,2 ; RR : 0,42 ; P 
  • Le taux de réponse objective était supérieur dans le groupe nivolumab (42,9 % contre 14,4 % ; RC : 4,50 ; P 
  • 15,0 % des patients traités par nivolumab et 17,6 % des patients traités par dacarbazine ont présenté des événements indésirables de grades 3/4 liés au traitement.

Protocole de l’étude

  • 418 patients atteints d’un mélanome non résécable de stades III/IV sans mutation BRAF (210 sous nivolumab et 208 sous dacarbazine), qui présentaient un score d’état général de l’Eastern Cooperative Oncology Group de 0/1, ont été analysés pour déterminer les résultats d’efficacité et de sécurité d’emploi.
  • Financement : Bristol-Myers Squibb.

Limites

  • La prise de traitements ultérieurs pourrait avoir eu un impact sur les résultats de survie.