Mélanome : la combinaison nivolumab et ipilimumab améliore la survie sans traitement

  • Regan MM & al.
  • J Clin Oncol
  • 9 sept. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La combinaison nivolumab et ipilimumab est associée à une amélioration de la survie sans traitement (SST), par rapport à l’un ou l’autre médicament seul, chez les patients atteints d’un mélanome avancé, selon l’analyse combinée des essais CheckMate 067 et 069.

Pourquoi est-ce important ?

  • La SST est une nouvelle mesure de résultat, qui désigne le délai écoulé entre l’arrêt des inhibiteurs de point de contrôle immunitaire et l’instauration d’un traitement systémique ultérieur ou le décès.

Principaux résultats

  • À 36 mois, les taux de survie sans traitement ultérieur étaient de 47 % avec la combinaison nivolumab et ipilimumab, contre 37 % et 15 % avec le nivolumab et l’ipilimumab seuls.
    • Les taux de SG étaient de 72 %, 69 % et 59 %, respectivement.
  • La combinaison nivolumab et ipilimumab était associée à une SST moyenne limitée plus longue (11,1 mois) que le nivolumab seul (4,6 mois) ou l’ipilimumab seul (8,7 mois).
    • La SST moyenne limitée sans événement indésirable lié au traitement de grade supérieur ou égal à 3 était de 10,1, 4,1 et 8,5 mois, respectivement.

Protocole de l’étude

  • Les données combinées de 1 077 patients, inclus dans 2 essais randomisés, en double aveugle, portant sur le nivolumab et l’ipilimumab, ont été analysées. 
  • L’analyse de la SST était limitée à 36 mois.
  • Financement : Bristol-Myers Squibb ; Institut national du cancer ; Université de Yale ; ONO Pharmaceutical Co.

Limites

  • Différents schémas thérapeutiques entre les essais combinés.
  • Qualité de vie (QdV) non analysée.
  • Absence d’analyse statistique.