Mélanome : l’épaisseur tumorale est associée à la récidive et aux métastases à distance

  • Cho SI & al.
  • PLoS One
  • 1 janv. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude rétrospective suggère que l’épaisseur tumorale et la numération mitotique sont associées aux résultats après un traitement chirurgical, chez les patients atteints d’un mélanome malin.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une meilleure compréhension des facteurs de risque peut permettre de mieux guider la prise en charge des patients.

Principaux résultats

  • 22,7 % des patients ont développé des métastases à distance, et 9,41 % ont développé une récidive locale.
  • À l’analyse multivariée, l’épaisseur tumorale (RRc : 6,139 ; P = 0,001) et une numération mitotique accrue (RRc : 4,483 ; P = 0,023 pour 2–6/mm2, comparativement à 0–1/mm2> ; RRc : 10,316 ; P 2, comparativement à 0–1/mm2) étaient associées à une augmentation du risque de métastases à distance.
  • À l’analyse multivariée, l’épaisseur tumorale (RRc : 8,461 ; P = 0,001) était associée à une augmentation du risque de récidive locale.

Protocole de l’étude

  • 202 patients atteints d’un mélanome malin, qui avaient fait l’objet d’une exérèse chirurgicale, ont été analysés pour déterminer les facteurs de risque de métastases à distance et de récidive locale.
  • Financement : Aucune.

Limites

  • Étude rétrospective.