Mélanome : l’association nivolumab/ipilimumab offre un bénéfice de SG durable dans l’essai CheckMate 067

  • Hodi FS & al.
  • Lancet Oncol
  • 18 oct. 2018

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les quatre ans de suivi de l’essai de phase III CheckMate 067 indiquent que les résultats de survie sont meilleurs chez les patients atteints d’un mélanome avancé recevant un traitement de première intention par nivolumab et ipilimumab ou par nivolumab seul.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ce rapport présente une mise à jour des données d’efficacité et de sécurité d’emploi de l’essai CheckMate 067, qui a déjà démontré des bénéfices significatifs au niveau de la réponse et des résultats de survie pour les traitements par ipilimumab et nivolumab ou par nivolumab en monothérapie, comparativement à l’ipilimumab en monothérapie.

Principaux résultats

  • L’association nivolumab et ipilimumab était associée à une meilleure SG, comparativement à l’ipilimumab seul (SG médiane non atteinte contre 19,9 mois ; RR : 0,54 ; P 
  • Le nivolumab seul était associé à une meilleure SG, comparativement à l’ipilimumab seul (SG médiane : 36,9 mois contre 19,9 ; RR : 0,65 ; P 
  • Des événements indésirables de grades 3/4 liés au traitement ont été rapportés chez 59 % des patients traités par nivolumab et ipilimumab, 22 % des patients recevant du nivolumab seul et 28 % des patients recevant de l’ipilimumab seul.
  • Deux décès liés au traitement ont été rapportés dans le groupe nivolumab et ipilimumab, contre un dans le groupe nivolumab seul et un dans le groupe ipilimumab seul.

Protocole de l’étude

  • 945 patients atteints d’un mélanome de stades III/IV ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir l’association nivolumab et ipilimumab (n = 314), du nivolumab seul (n = 316) ou de l’ipilimumab seul (n = 315), et ont été analysés pour déterminer les résultats de survie et de sécurité d’emploi sur un suivi médian de 46,9 mois.
  • Financement : Bristol-Myers Squibb.

Limites

  • Aucune comparaison statistique entre l’association nivolumab et ipilimumab et le nivolumab seul.