Mélanome : l’âge permet de prédire les caractéristiques de la métastase à distance dans une étude allemande

  • J Am Acad Dermatol

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’analyse d’un registre monocentrique suggère que le profil, la survenue et l’étendue de la métastase à distance sont associés à l’âge des patients atteints d’un mélanome cutané.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les données relatives au rôle du vieillissement dans le cadre de la métastase à distance sont limitées.

Principaux résultats

  • Un âge plus avancé au moment du diagnostic était associé à un plus faible nombre de sites métastatiques (RC : 0,39 [P 
  • Un âge supérieur à 70 ans était associé à un taux plus faible de maladie de stade M1d et à un taux accru de maladie de stade M1b, comparativement à un âge de 50 ans ou moins (P 
  • La survie sans métastase à distance était plus courte chez les patients plus âgés (P 
  • Un âge plus avancé était associé à un taux plus faible de métastase à distance dans les ganglions lymphatiques à distance (P = 0,002), le système nerveux central (P 
  • Une baisse liée à l’âge du nombre de sites métastatiques a été confirmée par une comparaison avec les données combinées de 1 682 patients issus de 5 établissements différents (P 

Protocole de l’étude

  • 1 457 patients issus d’un seul établissement et inclus dans le Registre central allemand du mélanome malin, qui présentaient initialement un mélanome de stade IA–IIC et ont développé des métastases à distance, ont été analysés.
  • Financement : Registre central allemand du mélanome malin.

Limites

  • Étude non populationnelle.