Mélanome cutané : dans une étude britannique, la zone tumorale calculée prédit la survie

  • Saldanha G & al.
  • JAMA Dermatol
  • 26 juin 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La zone tumorale calculée (ZTC) est un facteur pronostique indépendant pour le mélanome cutané malin, selon une étude rétrospective.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le pronostic du mélanome cutané avancé est défavorable ; des outils pronostiques précis sont donc nécessaires.

Principaux résultats

  • Dans la cohorte de découverte, la ZTC était associée à la survie spécifique au mélanome (rapport de risque [RR] : 1,87 ; P 
  • RR : 1,55 ; P = 0,005 dans la cohorte de validation.
  • RR : 1,70 ; P 
  • Dans un modèle distinct, la ZTC a obtenu un RR de 1,51 (P = 0,001), tandis que le score de la charge ciblée présentait un RR de 1,44 (P = 0,07), ce qui suggère que la ZTC est supérieure au score de la charge ciblée pour la prédiction du pronostic.
  • Après une stratification selon la ZTC, 750 patients étaient définis comme étant de stade T1, 243 de stade T2, 121 de stade T3 et 125 de stade T4, comparativement à la 8e édition du Manuel de stadification du Comité mixte américain sur le cancer (American Joint Committee on Cancer, AJCC), qui définissait 675 patients comme étant de stade T1, 271 de stade T2, 154 de stade T3 et 139 de stade T4.
    • Une séparation globale plus importante a été constatée dans les groupes stratifiés selon la ZTC (RR : 1,00–41,46), comparativement aux catégories T de l’AJCC8 (RR : 1,00–36,95).
  • Protocole de l’étude

    • 1 239 patients atteints d’un mélanome cutané (918 dans la cohorte de découverte et 321 dans une cohorte de validation indépendante) ont été inclus.
    • Financement : Fondation britannique de la peau (British Skin Foundation) ; Fondation HOPE (HOPE Foundation) ; Société de pathologie de Grande-Bretagne et d’Irlande (Pathological Society of Great Britain and Ireland) ; Centre de recherche sur le cancer au Royaume-Uni (Cancer Research UK).

    Limites

    • Étude rétrospective.