Méfiance vis-à-vis des vaccins : les Français champions du monde !


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

A retenir :

  • D’après une importante étude mondiale (> 140.000 personnes interrogées dans plus de 140 pays) :
    • 33% des Français ne sont pas d’accord avec le fait que les vaccins sont sûrs
    • 19% ne sont pas d’accord avec le fait que les vaccins sont efficaces
    • 10% ne sont pas d’accord avec le fait que les vaccins sont importants pour les enfants
  • Ces chiffres font des Français les plus sceptiques au monde concernant la sécurité des vaccins !

Une importante étude mondiale a été réalisée en 2018 dans plus de 140 pays et auprès de plus de 140.000 personnes pour connaître leur opinion sur la science et les défis majeurs en santé. D’après ses résultats publiés en juin 2019, 1 Français sur 3 n’est pas d’accord avec le fait que les vaccins sont sûrs, ce qui représente le pourcentage le plus élevé parmi tous les pays du monde ! Ce scepticisme concernant la vaccination est retrouvé parmi les différents groupes démographiques de la population française, quels que soient le niveau d’éducation, l’âge, le sexe, le lieu de vie (urbain ou rural) et le fait d’être parent ou non.

On note également que 19% des Français ne sont pas d’accord avec le fait que les vaccins sont efficaces et 10% ne sont pas d’accord avec le fait que les vaccins sont importants pour les enfants.

Dans le rapport présentant les résultats de cette étude, il est rappelé que le scepticisme des Français concernant la vaccination n’est pas nouveau mais semble avoir augmenté après la campagne de vaccination controversée contre la pandémie de grippe en 2009. L’augmentation de l’hésitation vaccinale en France au cours des dernières années, qui touche même maintenant certains membres de la communauté médicale, a participé au fait que les couvertures vaccinales soient insuffisantes chez les enfants et les jeunes adultes, entraînant notamment l’augmentation des cas de rougeole et d’infections à méningocoque. La France fait partie des 10 pays dans le monde ayant observé la plus grande augmentation des cas de rougeole entre 2017 et 2018.

Il ressort tout de même de cette étude que, globalement dans le monde, plus de 90% des parents affirment que leurs enfants ont été vaccinés. Dans les pays sceptiques comme la France, il apparaît que la plupart des gens doutant de la sécurité et de l’efficacité des vaccins restent tout de même d’accord pour faire vacciner leurs enfants.

Pour lutter contre le scepticisme français, le gouvernement a mis en place en 2018 l’extension de l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins pour les enfants avant 2 ans et a développé des campagnes d’information. Ces mesures semblent commencer à porter leurs fruits, même sur la couverture vaccinale des vaccins non obligatoires…