Médicaments et vaccins : les nouvelles prérogatives des sages-femmes détaillées

  • Marjolaine Labertoniere

  • JIM Actualités métier

Paris, le vendredi 26 août 2016 - Les nouvelles prérogatives des sages-femmes concernent les vaccins ainsi que la liste des médicaments qu'elles peuvent prescrire. Deux arrêtés publiés au Journal officiel du 12 août 2016 détaillent en effet vaccinations et médicaments. Pour l'entourage des femmes enceintes ou de l'enfant, elles peuvent dorénavant prescrire les vaccins, sous forme monovalente ou associée, et pratiquer les vaccinations contre les pathologies suivantes : rubéole, rougeole, oreillons, tétanos, diphtérie, poliomyélite, coqueluche, infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, hépatite B, grippe, infections invasives à méningocoque C. Pour les femmes enceintes, s'ajoute la vaccination contre la varicelle et celle contre les infections invasives à méningocoque C.

Et du côté des médicaments

La liste des médicaments s'enrichit pour sa part dans le cadre des IVG médicamenteuses qu'elles peuvent pratiquer depuis le 6 juin 2016. Le choix des antalgiques a été complété avec l'association paracétamol, poudre d'opium. Dans cette indication, elles peuvent aussi prescrire des AINS (comme pour la douleur en post partum immédiat). Sont exclus les AINS indiqués spécifiquement pour la prise en charge symptomatique d'affections rhumatismales. Une mise à jour s'imposait pour le salbutamol qui ne doit plus être prescrit dans le traitement des menaces d'accouchement prématuré, il a donc été supprimé de la liste. Enfin, il est possible aux sages-femmes de prescrire des substituts nicotiniques.