Médicaments de ville : les dépenses de l‘Assurance maladie baissent mais pas assez !

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Paris, le mardi 15 avril 2014 - Pour la seconde année consécutive, les remboursements de médicaments de ville baissent (-0,4 %). En 2013, l'Assurance maladie a ainsi remboursé 22,6 milliards d'euros de dépense de médicaments, ce qui représente 95 millions de moins qu'en 2012. Cette diminution est toutefois moins importante que celle constatée en 2012 (-0,8 %).

Les prix baissent mais la consommation augmente

Ces résultats s'expliquent par l'infléchissement du prix des médicaments (-3,8 %) et par une plus grande utilisation des génériques, mais pas par une baisse de la consommation. Cette dernière est en effet en hausse : la quantité de boîtes remboursées a augmenté de 1,2 % par rapport à 2012. De plus, elle s'accompagne, selon la Cnam, d'une tendance à prescrire des médicaments de plus en plus chers. Les anticancéreux, les antirhumatismaux, les antidiabétiques, les antiagrégants, ...