MCTC : une pigmentation post-biopsie prédit une SSM plus courte

  • King BBT & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 31 janv. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Univadis Clinical Summaries
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une pigmentation post-biopsie (PPB) est associée à une réduction de la SSM chez les patients atteints d’un mélanome cutané de la tête et du cou (MCTC).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats justifient une surveillance étroite pour les patients présentant une PPB. 

Principaux résultats

  • 34,3 % des patients présentaient une PPB.
  • La SSM médiane était de 12,5 ans.
  • Les patients présentant une PPB avaient une SSM à 5 ans réduite (44,1 % contre 73,0 % ; P 
  • La PPB a été associée de manière significative à une SSM plus courte à l’analyse multivariée (RR : 1,72 ; P = 0,047).
  • Un âge avancé (RR : 1,02 ; P=0,006), la profondeur de la tumeur (RR : 1,08 ; P = 0,024), une ulcération (RR, 2,31 ; P 
  • Un âge avancé (RR : 1,03 ; P=0,002), la profondeur de la tumeur (RR : 1,15 ; P = 0,009), une ulcération (RR : 2,74 ; P 

Protocole de l’étude

  • 300 patients atteints d’un MCTC et ayant fait l’objet d’une biopsie de ganglion lymphatique sentinelle ont été inclus.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Conception rétrospective.