Mastectomie : la fixation du lambeau entraîne une réduction des ponctions de sérome, comparativement à une fermeture de plaie simple

  • Granzier RWY & al.
  • Breast
  • 7 mai 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une fermeture de plaie par fixation du lambeau (à l’aide de sutures ou de colle tissulaire) a permis d’obtenir une réduction du nombre de ponctions de sérome, comparativement à une fermeture de plaie simple, d’après l’analyse intermédiaire de l’essai contrôlé randomisé néerlandais SAM (réduction du sérome après une mastectomie).

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats suggèrent qu’une fixation du lambeau, à l’aide de sutures ou de colle tissulaire, est la meilleure technique de fermeture de plaie pour éviter le sérome, une complication problématique de la mastectomie.

Protocole de l’étude

  • L’essai a été mené en double aveugle dans 3 hôpitaux des Pays-Bas (2014–2016).
  • 187 patientes faisant l’objet d’une mastectomie ont été affectées de manière aléatoire pour bénéficier de l’une des 3 techniques de fermeture de plaie suivantes : la fixation du lambeau à l’aide de sutures (FL-S ; n = 64), la fixation du lambeau à l’aide de colle tissulaire (FL-C ; n = 62) et la fermeture de plaie conventionnelle (CON ; n = 61).
  • Critère d’évaluation principal : l’incidence de ponctions de sérome à l’aiguille.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les groupes FL-S et FL-C ont obtenu une incidence de ponctions de sérome plus faible (8,1 % et 9,8 %, respectivement) que le groupe CON (23,0 % ; P = 0,032) ; aucune différence n’a été observée entre les groupes FL-S et FL-C.
  • Quelle que soit la méthode, la fixation du lambeau n’a eu aucun effet indésirable sur la fonction de l’épaule, la peau d’orange ou l’aspect esthétique (un an après la mastectomie).
  • Une augmentation non significative de l’incidence des visites cliniques ambulatoires après la chirurgie a été rapportée dans le groupe CON (44,3 %), comparativement au groupe FL-S (30,6 %) et au groupe FL-C (34,4 % ; P = 0,270), mais ce résultat a été considéré comme cliniquement pertinent.

Limites

  • Sous-estimation potentielle des résultats.