Masses rénales : des données à 10 ans appuient l’utilisation de l’ARF pour les tumeurs de moins de 3 cm

  • Johnson B & al.
  • J Urol
  • 28 août 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Des données à long terme viennent appuyer l’ablation par radiofréquence (ARF) comme alternative thérapeutique efficace chez les patients présentant de petites masses rénales (taille inférieure à 3 cm).
  • L’ARF a permis d’obtenir de bons résultats oncologiques à 10 ans, et aucune récidive n’était survenue au-delà de 5 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces données à 10 ans sont cohérentes avec les recommandations actuelles concernant les tumeurs rénales de moins de 3 cm.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée auprès de 106 patients (112 tumeurs rénales) ayant fait l’objet d’une ablation par radiofréquence entre 2000 et 2007.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • 112 tumeurs ont été traitées par ablation par radiofréquence.
  • La durée de suivi médiane était de 79 mois ; 65 patients ont fait l’objet d’un suivi de 10 ans ou plus.
  • La taille moyenne des tumeurs était de 2,5 cm.
  • La taille moyenne des tumeurs dans le groupe ayant présenté une récidive était de 3,2 cm, contre 2,4 cm pour les patients sans récidive (P = 0,005).
  • À six ans, la SSM était de 89 %, la survie spécifique au cancer (SSC) à six ans était de 96 % et la survie sans métastases était de 96 %.
  • À six ans, les patients présentant des tumeurs de moins de 3 cm, comparativement à 3 cm ou plus, ont obtenu une meilleure SSM (97 % contre 68 % ; P 
  • Chez les 65 patients ayant été suivis pendant 10 ans ou plus, la SSM, la SSC et la SG étaient de 81,5 %, 94 % et 49 %, respectivement.
  • 80 % des récidives sont survenues chez des patients présentant des tumeurs de 3 cm ou plus.
  • Aucune récidive n’est survenue au-delà de cinq ans.

Limites

  • Conception rétrospective.