Mammographies 3D : l’avantage le plus important est observé chez les femmes âgées de 40 à 49 ans

  • JAMA Oncol

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le dépistage par tomosynthèse mammaire numérique (TMN ; mammographie 3D) est associé à un meilleur taux de détection du cancer et à moins de rappels que la mammographie numérique (MN).
  • La plus grande augmentation du taux de détection du cancer a été observée chez les femmes âgées de 40 à 49 ans, tout comme la plus grande différence au niveau de la détection par TMN des cancers invasifs de plus petite taille, à ganglions négatifs.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats suggèrent que la TMN est supérieure à la MN, en particulier chez les femmes plus jeunes, âgées de 40 à 49 ans.

Protocole de l’étude

  • Une cohorte rétrospective d’examens de dépistage du cancer du sein par TMN et MN (n = 96 269 femmes dans 3 centres de recherche appartenant au consortium PROSPR pour la mesure de plusieurs critères d’évaluation) a été analysée. Les femmes âgées de 40 à 74 ans ont fait l’objet d’une TMN et d’une MN.
  • Financement : PROSPR

Principaux résultats

  • Le dépistage par TMN était associé à un taux de détection plus élevé des cancers invasifs de plus petite taille, le plus souvent à ganglions négatifs et négatifs au récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2 ; 73,7 %), comparativement à la MN (65,4 %), dans la cohorte de plus grande envergure incluant les patientes plus âgées et toutes les densités mammaires.
  • Un examen de dépistage par TMN était également associé à un taux de rappel plus faible (RC : 0,64 ; P 
  • La plus grande augmentation du taux de détection du cancer avec la TMN, comparativement à la MN, a été observée chez les femmes âgées de 40 à 49 ans (augmentation de 1,70 pour 1 000 dans le cas d’une faible densité mammaire ; augmentation de 2,27 pour 1 000 dans le cas d’une densité mammaire importante), tout comme la plus grande différence au niveau de la détection des cancers invasifs de plus petite taille, à ganglions négatifs.

Limites

  • Étude observationnelle dans sa conception.