Maladie cœliaque : certains patients tolèrent une consommation de gluten occasionnelle

  • Elli L & al.
  • BMC Med
  • 16 mars 2020

  • Par Jenny Blair, MD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans cette étude de patients atteints de la maladie cœliaque (MC) ayant suivi de manière incomplète un régime sans gluten (RSG), de nombreux patients ont semblé se porter aussi bien que ceux dont l’observance au régime était stricte.

Pourquoi est-ce important ?

  • Certaines personnes qui abandonnent le RSG restent en bonne santé, tandis que d’autres, dont l’observance à ce régime est stricte, continuent de montrer des lésions duodénales.

Principaux résultats

  • 44 % (n = 48) des patients n’observant pas le régime ont rempli un questionnaire de fréquence alimentaire.
    • Consommation moyenne de gluten : 185,2 ± 336,9 g/an (0,5 ± 0,9 g/jour).
    • Durée moyenne de la non-observance au régime : 8,6 ± 6,9 ans.
    • 75 % des patients (n = 36) n’ont signalé aucun symptôme après avoir consommé du gluten.
    • 25 % des patients (n = 12) ont rapporté des symptômes, sans corrélation avec les résultats histologiques ou les valeurs des anticorps anti-transglutaminase tissulaire de classe IgA (tissue transglutaminase IgA, tTG-IgA).
  • Sur 30 patients n’observant pas le RSG qui avaient fait l’objet d’une endoscopie par capsule (EC), 21 (70 %) ont obtenu des résultats sans particularité.
  • Sur 75 patients n’observant pas le RSG qui avaient fait l’objet d’une endoscopie, les résultats histologiques ressemblaient à ceux du groupe de patients observant le RSG.
  • Aucune association n’a été identifiée entre la quantité de gluten consommée et les lésions muqueuses, les symptômes, la présence d’un résultat positif quant aux tTG-IgA ou l’étendue de l’atrophie à l’EC.

Protocole de l’étude

  • Une étude prospective d’un an a comparé deux groupes de patients atteints de la MC dans une clinique spécialisée italienne :
    • les patients ayant rapporté une non-observance occasionnelle au RSG (n = 109) et 
    • ceux ayant rapporté une observance stricte au RSG (n = 149).
  • Les sous-groupes de participants n’observant pas le RSG ont fait l’objet d’une biopsie duodénale (n = 75), d’une mesure des biomarqueurs et d’une EC (n = 30).
  • Critères d’évaluation : les symptômes, les changements histologiques, l’atrophie muqueuse.
  • Financement : Fondazione IRCCS CaGranda ; autres.

Limites

  • Aucun test de provocation au gluten randomisé.