Maîtriser la prise de poids pendant la grossesse est bénéfique, même six ans après

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

L'existence d'une obésité augmente la fréquence de certaines pathologies de la grossesse et de l'accouchement telle que la pré-éclampsie, le diabète gestationnel ou la nécessité d'une césarienne, et ce d'autant plus qu'il y aura une prise de poids excessive durant la gestation. Par ailleurs, les femmes obèses ont tendance à prendre plus de poids au fil du temps : en moyenne 15 kg en 15 ans. Afin de réduire les effets délétères de l'obésité sur les résultats périnataux, il est judicieux de tenter de limiter la prise de poids entre autre pendant la grossesse. Les dernières recommandations de l'institut de médecine suédois préconisent de circonscrire la prise de poids entre 5 et 9 kg pour les femmes dont l'IMC est supérieur à 30 en début de grossesse.

Après avoir démontré les bénéfices d'un programme de maîtrise de la prise de poids chez les femmes obèses deux ans près l'accouchement, Claesson a voulu connaitre les effets de son programme six ans plus tard.

Cent trente neuf femmes enceintes obèses (IMC ≥ 30 kg/m2 lors de la première visite prénatale) ont participé à un programme visant à limiter leur prise de poids à moins de 7 kg pendant la grossesse. Elles bénéficiaient pour cela toutes les semaines d'une consultation de 30 minutes avec une sage-femme spécialement formée. L'objectif de ces entretiens était de modifier leurs positions vis-à-vis de l'alimentation et de l'activité physique. Elles étaient également invitées à suivre un cours d'aquagym une à trois fois par semaine.

Six ans après le premier contact, les femmes du groupe intervention ont perdu significativement plus de poids que les 166 femmes du groupe contrôle : en moyenne 5,2...