Lynparza® : attention, les comprimés et gélules ne sont pas substituables !


  • Fanny Le Brun
  • Actualités des médicaments
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Jusqu’ici, Lynparza ® se présentait uniquement sous forme de gélules contenant 50 mg d’olaparib mais depuis le 11 juin 2019, une nouvelle formulation comprimés à 100 ou 150 mg est disponible dans les pharmacies. Or, les gélules et les comprimés ne sont pas substituables sur une base de milligramme à milligramme car la posologie et la biodisponibilité de chaque formulation sont différentes. Si la posologie des gélules est utilisée pour les comprimés, il existe un risque de surdosage et inversement, il existe un risque de sous-dosage si la posologie des comprimés est utilisée pour les gélules. L’ANSM souhaite alerter sur cet important risque d’erreur médicamenteuse .

Lynparza ® sous forme de gélules est indiqué en monothérapie pour le traitement d'entretien des patientes adultes atteintes d’un cancer épithélial séreux de haut grade de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, récidivant et sensible au platine avec une mutation du gène BRCA (germinale et/ou somatique) et qui sont en réponse (complète ou partielle) à une chimiothérapie à base de platine.

Lynparza ® sous forme de comprimés est indiqué en monothérapie pour le traitement d'entretien des patientes adultes atteintes d’un cancer épithélial de haut grade de l'ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, récidivant et sensible au platine et qui sont en réponse (complète ou partielle) à une chimiothérapie à base de platine.  

Afin d’éviter les erreurs médicamenteuses :

  • Les prescripteurs doivent spécifier la formulation et le dosage de Lynparza ® sur chaque prescription.
  • Les pharmaciens doivent s’assurer que la formulation et la dose correctes sont dispensées aux patientes.
  • Les patientes doivent être informées de la dose exacte à prendre pour les gélules ou les comprimés et doivent se voir remettre le document d’information qui leur est destiné. Si une patiente passe d’une forme à une autre, la différence de dose en milligrammes doit lui être expliquée.

Par ailleurs, la prise du médicament varie en fonction de sa forme :

  • Les gélules doivent être prises 1 heure après le repas et il faut s’abstenir de manger au moins 2 heures après la prise.
  • Les comprimés peuvent être pris pendant ou en dehors des repas.