Lymphomes T : l’efficacité du schéma CHOEP en première intention s’avère supérieure à celle du schéma CHOP en termes de survie

  • Janikova A & al.
  • Ann Hematol
  • 8 mai 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints de lymphomes T périphériques (LTP), le traitement de première intention par CHOP (cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine, prednisone) a entraîné des résultats de survie inférieurs, par rapport à ceux du schéma CHOP avec l’ajout d’étoposide (CHOEP).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les analyses populationnelles pourraient aider à choisir le traitement en l’absence d’essais cliniques.

Protocole de l’étude

  • Une analyse des résultats de survie a été réalisée auprès de 906 patients atteints de LTP diagnostiqués entre 1999 et 2015.
  • Financement : ministère tchèque de l’Éducation et de la Jeunesse de la République tchèque. 

Principaux résultats

  • SSP à 5 ans : 32,9 % (IC à 95 % : 24,0–41,7 %) avec CHOP, contre 59,0 % (IC à 95 % : 47,0–71,0 %) avec CHOEP ;
  • SG à 5 ans : 47,6 % (IC à 95 % : 38,2–57,1 %) avec CHOP, contre 65,6 % (IC à 95 % : 53,9–77,4 %) avec CHOEP.
  • Dans les analyses multivariées :
    • Les facteurs associés à une SG inférieure (valeur P au test de Wald) étaient les suivants :
      • le sexe masculin : P = 0,028 ;
      • l’âge supérieur ou égal à 60 ans : P 
      • la maladie de stade III–IV : P = 0,003.
      • le score d’état général (SEG) du Groupe coopératif d’experts en oncologie de la côte Est des États-Unis (Eastern Cooperative Oncology Group, ECOG) :
        • SEG1/SEG0 : P = 0,008 ;
        • SEG supérieur ou égal à 2/SEG0 : P 
      • la maladie volumineuse (supérieure ou égale à 10 cm) : P = 0,003 ;
      • la lactate déshydrogénase (LDH) supérieure à la limite supérieure de la normale (LSN) : P = 0,001.
    • Les facteurs associés à une SSP inférieure (valeur P au test de Wald) sont les suivants :
      • l’âge supérieur ou égal à 60 ans : P = 0,007 ;
      • la maladie de stade III–IV : P = 0,003 ;
      • le SEG supérieur ou égal à 2/SEG0 de l’ECOG : P 
      • la LDH supérieure à la LSN : P = 0,002.

Limites

  • Données rétrospectives.