Lymphome folliculaire : un traitement court par BR suivi d’un traitement de consolidation par 90YIT permet d’obtenir un taux de réponse élevé et durable

  • Lansigan F & al.
  • Clin Cancer Res
  • 26 juin 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un lymphome folliculaire (LF) non préalablement traité ont obtenu un taux élevé de réponse durable avec un traitement de première intention cours par bendamustine et rituximab (BR), suivi d’un traitement de consolidation par ibritumomab tiuxétan marqué au 90Y (90YIT).
  • Avec le 90YIT, plus de 8 patients sur 10 sont passés d’une réponse partielle (RP) à une réponse complète/réponse complète non confirmée (RC/RCnc).

Pourquoi est-ce important ?

  • La consolidation de la radioimmunothérapie (RIT) a montré un taux de RC élevé après des cycles courts de rituximab, cyclophosphamide, vincristine et prednisone (R-CVP) ou de rituximab, cyclophosphamide, doxorubicine, vincristine et prednisone (R-CHOP).
  • Le traitement par BR a démontré une meilleure tolérabilité et une SSP plus longue en traitement de première intention, comparativement au schéma R-CHOP.  

Protocole de l’étude

  • Une étude de phase II a été menée afin d’évaluer l’administration de 4 cycles de BR, suivis d’un traitement de consolidation par 90YIT, chez 39 patients atteints d’un LF naïf de traitement.
  • L’âge médian des patients était de 57 ans (intervalle : 31–75).
  • 82,1 % des patients présentaient des scores de risque intermédiaire/élevé selon l’Indice pronostique international 1 du lymphome folliculaire (Follicular Lymphoma International Prognostic Index 1, FLIPI 1).
  • Financement : Teva Pharmaceutical Industries Ltd. ; Spectrum Pharmaceuticals, Inc.

Principaux résultats

  • Le taux de réponse globale était de 94,8 %.
  • 77 % des patients ont obtenu une RC/RCnc comme meilleure réponse.
  • Le taux de conversion d’une RP à une RC/RCnc était de 81 %.
  • Après un suivi médian de 45 mois, la SSP était de 0,71 (IC à 95 % : 0,57–0,89).
  • Le schéma BR a été bien toléré ; les toxicités de grades 3–4 survenues au cours du traitement par 90YIT comprenaient la neutropénie (76 %), la thrombopénie (74 %) et l’anémie (6 %).

Limites

  • Étude à groupe unique.