Lymphome folliculaire : des données à 13 ans concernant un traitement initial à base de rituximab sont publiées

  • Bruna R, et al.
  • Haematologica
  • 11 avr. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un lymphome folliculaire (LF) avancé et recevant un traitement initial à base de rituximab ont obtenu une excellente survie à long terme après environ 13 ans de suivi, qu’un traitement intensif ou conventionnel soit utilisé.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude dispose des données de suivi les plus longues jamais rapportées dans ce contexte.  

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer la supériorité d’une chimiothérapie à fortes doses associée à du rituximab et à une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (R-HDS), comparativement à une immunochimiothérapie conventionnelle par R-CHOP (rituximab, cyclophosphamide, doxorubicine et prednisone), dans le cade du traitement initial de 136 patients atteints d’un LF de stade III/IV selon la classification d’Ann Arbor.
  • Financement : Ministero Italiano Università e Ricerca ; Banca del Piemonte ; Compagnia di San Paolo ; Regione Piemonte ; Roche.

Principaux résultats

  • La SG estimée à 13 ans était de 68,5 % avec R-CHOP, contre 64,5 % avec R-HDS (P = 0,523).
  • 59,1 % des patients ont obtenu une rémission complète (RC) avec R-CHOP, contre 86,7 % avec R-HDS.
  • À l’analyse multivariée (sans amplification en chaîne par polymérase), l’obtention d’une RC était le facteur le plus important d’amélioration de la survie (RR pour la RC, comparativement à l’absence de RC : 3,82 ; IC à 95 % : 2,12–6,89 ; P 
  • La SSE estimée à 13 ans était de 26,6 % avec R-CHOP, contre 48,5 % avec R-HDS (P = 0,002).
  • La SSP estimée à 13 ans était de 28,8 % avec R-CHOP, contre 59,1 % avec R-HDS (P 

Limites

  • Les scores de pronostic clinique ont été mis à jour depuis.