Lymphome de Hodgkin : l’incidence de toxicité pulmonaire liée à la bléomycine augmente avec l’âge

  • Thomas TS & al.
  • J Geriatr Oncol
  • 24 oct. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un lymphome de Hodgkin (LH), le risque de toxicité pulmonaire liée à la bléomycine (TPB) était plus élevé chez les patients âgés de 60 ans et plus.

Pourquoi est-ce important ?

  • La TPB est un événement indésirable bien connu associé à l’utilisation de la bléomycine.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer l’association entre l’augmentation de l’âge des patients et le risque de TPB, dans une cohorte en pratique réelle constituée de 847 patients généralement plus âgés atteints d’un LH.
  • L’âge médian des patients était de 53,9 ans (intervalle : 19–90).
  • Source des données : Registre central américain du cancer des anciens combattants (Veterans Affairs Central Cancer Registry).
  • Financement : Centre médical américain des anciens combattants de Saint-Louis (Saint Louis Veterans Affairs Medical Center).

Principaux résultats

  • 87,2 % des patients avaient reçu au moins 1 dose de bléomycine.
  • 9,3 % des patients ont développé une TPB.
  • Incidence de TPB chez les patients recevant de la bléomycine, en fonction de la tranche d’âge au moment du diagnostic :
    • 49 ans ou moins : 0,03 (9/262) ;
    • 50–59 ans : 0,07 (13/188) ;
    • 60–69 ans : 0,13 (23/171) ;
    • 70 ans et plus : 0,24 (21/88).
  • La probabilité de présenter une TPB était associée à l’augmentation de l’âge au moment du diagnostic :
    • 50–59 ans : rapport de cotes (RC) de 1,65 (IC à 95 % : 0,68–4,03 ; P = 0,272) ;
    • 60–69 ans : RC de 3,24 (IC à 95 % : 1,43–7,34 ; P = 0,005) ;
    • 70 ans et plus : RC de 6,01 (IC à 95 % : 2,52–7,34 ; P 
  • Aucune association significative n’a été identifiée entre l’utilisation de la bléomycine et le risque de décès toutes causes confondues 5 ans après le diagnostic : RR de 0,87 (IC à 95 % : 0,61–1,23).

Limites

  • Données rétrospectives.