Lymphome B indolent R/R : le copanlisib IV offre une efficacité durable avec une faible toxicité d’apparition tardive

  • Dreyling M & al.
  • Am J Hematol
  • 23 déc. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le copanlisib par voie intraveineuse (IV) a démontré une efficacité durable, sans nouvel événement indésirable émergeant du traitement et avec une faible incidence de toxicités d’apparition tardive, dans le cadre du suivi à 2 ans de patients atteints d’un lymphome B indolent en rechute/réfractaire (R/R).

Pourquoi est-ce important ?

  • Des événements indésirables (EI) et des EI d’apparition tardive ont été associés à certains agents oraux qui ciblent la voie de la phosphatidylinositol-3-kinase (PI3K).
  • Le copanlisib est un inhibiteur de PI3K administré par voie IV.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit du suivi à 2 ans de l’étude de phase II CHRONOS-1, portant sur l’administration de copanlisib IV chez 142 patients, dont 141 atteints d’un lymphome B indolent ; 104 étaient atteints d’un lymphome folliculaire.
  • Les patients avaient reçu du copanlisib IV pendant au moins un an.
  • Âge médian des patients au début de l’étude : 63 ans (intervalle : 25–82).
  • Financement : Bayer AG.

Principaux résultats

  • Après deux ans de suivi, comparativement à lors de l’analyse primaire :
    • Le taux de réponse objective était de 60,6 % contre 59,2 %.
    • Le taux de réponse complète (RC) était de 16,9 % contre 11,9 %.
    • Le taux d’EI de grade 3 était de 54,2 % contre 52,8 %.
    • Le taux d’EI de grade 4 était de 28,9 % contre 26,8 %.
    • Le taux d’EI graves était de 55,6 % contre 50,0 %.
  • Durée de réponse médiane : 14,1 mois (intervalle : 0,03–42,5).
  • SSP médiane : 12,5 mois (intervalle : 0,03–44,2).
  • SG médiane : 42,6 mois (intervalle : 0,2–49,9).
  • Durée médiane du traitement par copanlisib : 26 semaines (intervalle : 1–192).

Limites

  • Étude menée en ouvert.