Lymphome à cellules B : une TEP de surveillance après la greffe de cellules souches peut permettre de détecter une rechute

  • Savani, M et al.
  • Biol Blood Marrow Transplant
  • 24 oct. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un lymphome diffus à grandes cellules B en rechute/réfractaire (LDGCB R/R), une surveillance par tomographie par émission de positrons/tomodensitométrie (TEP/TDM) au 18F-fluorodésoxyglucose (18F-FDG) 100 jours après l’autogreffe de cellules hématopoïétiques (AGCH) a permis aux chercheurs de détecter une rechute asymptomatique chez environ un tiers des patients.
  • Une valeur de fixation normalisée maximale (Maximum Standardized Uptake Value, SUVmax) élevée lors de la TEP au jour 100 était associée à une survie plus faible.

Pourquoi est-ce important ?

  • La TEP/TDM a déjà démontré un intérêt dans le cadre de l’identification des patients atteints d’un LDGCB à risque élevé d’échec du traitement avant l’AGCH et de la prédiction des résultats cliniques à long terme.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer l’intérêt d’une TEP/TDM au 18F-FDG de surveillance au jour 100 après l’AGCH, chez 91 patients atteints d’un LDGCB.
  • Âge médian au moment de la greffe : 60 ans (intervalle : 19–73).
  • Tous les patients avaient fait l’objet d’une TEP/TDM à une médiane de 44 jours (intervalle : 32–55) avant l’AGCH.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 60 événements de rechute/progression ont été observés ; 35 % ont été détectés lors de l’examen d’imagerie au jour 100.
  • 76 % des patients ne présentaient pas de symptômes B au moment de la rechute post-AGCH.
  • Le risque de mortalité globale était 4 fois plus élevé chez les patients présentant après l’AGCH un score de Deauville de 5, comparativement à 1 (rapport de risque [RR] : 4,10 ; IC à 95 % : 1,56–10,77 ; P ≤ 0,01).
  • Le risque de mortalité augmentait avec chaque doublement de la SUVmax (RR : 1,7 ; IC à 95 % : 1,3–2,3 ; P ≤ 0,01).

Limites

  • Analyse rétrospective monocentrique.