Longévité : face au mode de vie, l’IMC ne fait pas le poids !

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

La majorité des études montrent que la minceur est associée à un meilleur état métabolique et à un moindre risque de développer un diabète de type 2, une pathologie cardiovasculaire ou un cancer. Certaines études épidémiologiques ont toutefois obtenu des résultats troublants, suggér...