Lombalgie chronique : l’approche multidisciplinaire, indispensable pour le bien-être sexuel


  • Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Chez le lombalgique chronique, les dysfonctions sexuelles peuvent être liées directement à la lombalgie (type et localisation de la douleur) ou indirectement à ses répercussions psychosociales (hypervigilance à la douleur, dépression, baisse de l’estime de soi…) ou sa prise en charge (analgésiques, relaxants musculaires, antidépresseurs, infiltrations, arthrodèse lombaire…). Une revue de la littérature parue dans Sexologies fait le point sur la nature de ses troubles, les facteurs potentiellement aggravants et la prise en charge à mettre en place.

Enjeux de prise en charge

  • La plupart des traitements mis en œuvre dans la lombalgie chronique relèvent de décisions monodisciplinaires, qu’il s’agisse de médicaments, de chirurgie ou d’une thérapie mécanique. Or, ces différents traitements peuvent engendrer des troubles du désir, de l’excitation, de l’érection, de l’éjaculation ou de l’orgasme. Outre le soulagement de la douleur, ils ne permettent pas toujours de combattre la chronicité de la lombalgie ni d’intégrer les composantes biopsychosociales pourtant nécessaires : typologie de la douleur, santé générale du patient, facteurs psychologiques et sociaux…

  • Ainsi, des programmes intégrant les enjeux sociaux, professionnels et personnels peuvent améliorer l’efficacité de ces précédents traitements sur la douleur, l’activité, la qualité de vie globale et sexuelle. Une approche biopsychosociale des troubles sexuels liés à la lombalgie doit reposer notamment sur l’alliance thérapeutique la plus précoce possible, la compréhension globale de l’impact de la lombalgie et de sa prise en charge sur la sexualité ainsi que sur les conséquences sociales de la lombalgie sur la sexualité (rôles sociaux, identité sociale, dynamique de couple…).

Données sur l’efficacité des traitements de la lombalgie

  • Peu d’études ont réellement évalué l’efficacité d’un programme multidisciplinaire mais les données publiées sont encourageantes : des programmes intégrant des séances de relaxation et d’éducation sur la pathologie, son traitement et l’autogestion de la douleur ainsi que des thérapies cognitivo-comportementales spécifiques associées à la prise en charge de la lombalgie chronique ont montré une efficacité sur la douleur, sa gestion et la qualité de vie, notamment sexuelle [1-2].

  • Des programmes intégrant une éducation, des exercices musculaires et de physiothérapie semblent aussi favoriser la sexualité, notamment via l’adoption de positions non douloureuses [3-4].

  • Les auteurs de cette revue soulignent que des prises en charge globales du même type ont démontré un bénéfice dans le cadre d’autres douleurs chroniques et peuvent constituer des données utiles pour bâtir des programmes à évaluer dans le contexte des lombalgies.