Lobectomie par VATS : la sonde de Foley est plus adaptée au drainage que le drain thoracique dans une étude chinoise

  • Lai Y & al.
  • Int J Surg
  • 21 juin 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un CPNPC faisant l’objet d’une lobectomie par chirurgie thoracoscopique vidéoassistée (Video-Assisted Thoracoscopic Surgery, VATS) avec une sonde urinaire de Foley 18-F pour le drainage thoracique, plutôt qu’un drain thoracique 28-F, le délai jusqu’au retrait de la sonde était plus court, le drainage moins important, les douleurs moindres et le séjour à l’hôpital plus court.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le calibre idéal pour le drainage thoracique après une lobectomie est inconnu.

Protocole de l’étude

  • 441 patients atteints d’un CPNPC ont fait l’objet d’une lobectomie par VATS avec une sonde de Foley (n = 208) ou un drain thoracique 28-F (n = 233) pour le drainage thoracique.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Dans le groupe avec sonde de Foley, le délai jusqu’au retrait de la sonde (moyenne : 2,6 contre 3,5 jours ; P 
  • Le volume de drainage total (647,6 contre 761,9 ml ; P = 0,040) et la douleur rapportée avant et après le retrait de la sonde étaient également moins importants dans le groupe avec sonde de Foley que dans le groupe avec drain 28-F.
  • Les troubles de cicatrisation de la plaie étaient significativement plus fréquents dans le groupe avec drain 28-F (11,6 % contre 5,8 % ; P = 0,043).

Limites

  • Étude monocentrique avec une cohorte entièrement chinoise.