LNH-BM : des facteurs prédictifs d’une SG inférieure dans la maladie réfractaire/en rechute traitée en première intention ont été identifiés

  • Cairo M & al.
  • Br J Haematol
  • 9 juil. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les enfants et les jeunes adolescents atteints d’un lymphome non hodgkinien à cellules B matures (LNH-BM) et d’une maladie réfractaire ou en rechute (R/R) pendant/après une chimiothérapie à agents multiples de première intention, une élévation du taux de lactate déhydrogénase (LDH), un statut réfractaire/une rechute de la maladie moins de six mois après le diagnostic ou un échec de traitement, et une insuffisance de la moelle osseuse (MO) étaient des facteurs prédictifs d’une moins bonne survie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit de la plus grande étude de ce type.

Protocole de l’étude

  • Une étude visant à identifier les facteurs de risque d’une SG inférieure chez 1 111 enfants/adolescents atteints d’un LNH-BM et d’une maladie R/R après une chimiothérapie à agents multiples a été menée à partir de l’essai clinique franco-américano-britannique sur le lymphome B mature 96.
  • Financement : Groupe d’oncologie pédiatrique (Children’s Oncology Group), Institut national de cancérologie des Instituts nationaux de santé (National Cancer Institute of the National Institutes of Health), campagne pour la recherche sur le cancer (Cancer Research Campaign) au Royaume-Uni, Groupe d’étude sur les cancers pédiatriques (Children’s Cancer Study Group), Association pour la recherche contre le cancer, Ligue nationale contre le cancer, Institut Gustave-Roussy, Fondation de recherche sur le cancer pédiatrique (Pediatric Cancer Research Foundation) et Fondation St-Baldrick.

Résultats

  • Les facteurs suivants étaient associés de manière indépendante à une SG sous-optimale à l’analyse multivariée de Cox :
    • Taux de LDH inférieur à deux fois la limite supérieur de la normale (LSN), contre supérieur ou égal à deux fois la LSN : RR : 2,86 ; IC à 95 % : 1,57–5,2 ; P = 0,0006.
    • Délai jusqu’à l’échec de six mois ou moins, contre plus de six mois : RR : 0,59 ; IC à 95 % : 0,36–0,97 ; P = 0,038.
    • Aucune insuffisance de la MO, contre une insuffisance de la MO : RR : 2,78 ; IC à 95 % : 1,65–4,68 ; P = 0,0001.

Limites

  • Données rétrospectives.