LMC : quel est le risque associé au traitement par imatinib pendant la grossesse ?

  • Madabhavi I & al.
  • J Glob Oncol
  • 1 sept. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patientes enceintes recevant de l’imatinib pour traiter une leucémie myéloïde chronique (LMC) peuvent mener des grossesses normales à terme. Des conseils concernant le risque d’anomalies congénitales sont nécessaires.  

Pourquoi est-ce important ?

  • La prise en charge de la LMC pendant la grossesse présente un dilemme : le traitement est associé à un risque tératogène, tandis que l’arrêt du traitement est associé à une perte de la réponse cytogénétique/moléculaire.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée, afin d’évaluer les effets du traitement par imatinib sur la grossesse, chez 104 patients atteints d’une LMC issus d’un seul établissement en Inde.  
  • 58 patients étaient des hommes ; 46 étaient des femmes.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 19 patientes étaient enceintes au moment de l’inclusion et ont reçu le conseil d’arrêter l’imatinib ; 10 ont poursuivi le traitement par imatinib jusqu’à l’accouchement.
  • Parmi les neuf patientes ayant arrêté l’imatinib :
    • Toutes présentaient une réponse cytogénétique complète et une réponse moléculaire majeure avant la grossesse.
    • Deux RMM ont été perdues au troisième trimestre.
    • Huit patientes ont accouché à terme.
      • Deux des huit patientes ont nécessité une leucaphérèse.
      • Une patiente sur les huit est décédée.  
  • Parmi les 10 patientes ayant poursuivi le traitement par imatinib jusqu’à l’accouchement :
    • Sept ont accouché normalement à terme.
    • Une a accouché prématurément.
    • Un cas d’omphalocèle a été observé.
    • Un cas de craniosynostose a été signalé.

Limites

  • Données rétrospectives.