LMA/MD : un schéma à base de LEN et d’AZA s’avère prometteur dans le cas d’une rechute après une greffe

  • Craddock C & al.
  • J Clin Oncol
  • 17 janv. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’une leucémie myéloïde aiguë (LMA) et d’une myélodysplasie (MD) qui ont rechuté après une allogreffe de cellules souches (allo-GCS), le lénalidomide (LEN) à dose élevée combiné à de l’azacitidine (AZA) a démontré une efficacité impressionnante avec une toxicité minimale.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les alternatives en matière de traitement de sauvetage sont limitées dans ce contexte ; la chimiothérapie à dose élevée est généralement inefficace et associée à une toxicité significative.
  • L’administration de LEN après une greffe était jusqu’ici associée à une maladie du greffon contre l’hôte (MGCH) ; l’AZA a démontré une réduction de la MGCH dans des modèles murins.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer une séquence d’AZA suivie de doses croissantes de LEN (5–25 mg/jour), chez des patients ayant rechuté après une allo-GCS pour une LMA (n = 24) ou une MD (n = 5).
  • Financement : Bloodwise, recherche sur les traitements de la leucémie du Centre de recherche sur le cancer du Royaume-Uni (Cancer Research UK), Celgene, Cancer Research UK.

Principaux résultats

  • Avec l’AZA, la dose maximale tolérée de LEN était de 25 mg/jour.
  • Trois patients ont développé une MGCH (un cas de MGCH de grade 2 au niveau de la partie inférieure de l’intestin, un cas de MGCH aiguë de grade 2 au niveau de la peau et un cas de MGCH de grade 3 au niveau du foie).
    • Tous les patients présentant une MGCH ont répondu à un traitement par stéroïdes ; aucun décès lié à une MGCH n’a été rapporté.
  • 47 % des patients qui ont reçu au moins 3 cycles de traitement ont obtenu une réponse clinique majeure : 3 patients ont obtenu une réponse complète (RC), 3 une RC avec un rétablissement incomplet de la numération globulaire, et 1 une réponse partielle.

Limites

  • Étude menée en ouvert.