LMA : comparaison d’un traitement d’induction à base de gemtuzumab ozogamicine à d’autres schémas

  • Ashaye AO & al.
  • Future Oncol
  • 19 nov. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre d’une revue d’études menées auprès de patients atteints d’une leucémie myéloïde aiguë (LMA) nouvellement diagnostiquée, un traitement d’induction par gemtuzumab ozogamicine, daunorubicine et cytarabine (GO + DA) était associé à de meilleurs résultats de survie que d’autres traitements d’induction.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les essais de comparaison directe qui incluent le traitement d’induction par GO + DA sont rares.

Protocole de l’étude

  • Une revue systématique visant à comparer le traitement d’induction par GO + DA à d’autres schémas d’induction a été menée auprès de patients atteints d’une LMA nouvellement diagnostiquée.
  • Source des données : une revue de la littérature publiée entre 2000 et 2015 a recensé 17 essais cliniques (N = 15 218).
  • Âge médian des patients au début des études : 44–72,5 ans.
  • Les essais évaluant les traitements d’induction et d’entretien étaient exclus.
  • Financement : Pfizer, Inc.

Principaux résultats

  • Probabilité en pourcentage que GO + DA soit supérieur aux comparateurs en termes de :
    • SG : plage de 49,8 % (comparativement au traitement par DA et cladribine) à 99,9 % (comparativement au traitement par mitoxantrone et étoposide [ME]).
    • SSR : plage de 99,5 % (comparativement au traitement par DA et fludarabine) à 100 % (comparativement au traitement par idarubicine, cytarabine et étoposide [IAE] et cytarabine à haute dose [A-Hd]).
  • Un taux significativement plus élevé de saignement a été observé avec GO + DA qu’avec DA seul ; un risque significativement plus élevé d’événements hépatiques a été observé avec GO + DA qu’avec un traitement par DA, cytarabine et fludarabine.

Limites

  • Les données de SG pourraient ne pas être représentatives, car l’étude ne portait que sur le traitement d’induction.