LMA à risque élevé : le schéma FLAG +/- ida est supérieur au schéma 7 + 3 dans le cadre d’un traitement d’induction

  • Leukemia Res
  • 14 févr. 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La fludarabine et la cytarabine à forte dose, avec un facteur de stimulation des colonies de granulocytes et avec ou sans idarubicine (FLAG +/- ida), constituent un schéma d’induction plus efficace chez les patients atteints d’une leucémie myéloïde aiguë (LMA) à risque non favorable, comparativement au schéma 7 + 3 standard (cytarabine et anthracycline). 

Pourquoi est-ce important ?

  • Le schéma FLAG +/- ida est plus fréquemment utilisé dans le cadre d’un traitement de rattrapage de la LMA en rechute/réfractaire, mais il est peu utilisé pour une induction initiale.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective a été réalisée à partir de patients atteints d’une LMA à risque défavorable, qui avaient reçu un traitement d’induction initial par FLAG +/- ida (n = 218) ou 7 + 3 (n = 86).
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • Le groupe FLAG +/- ida, comparativement au groupe 7 + 3, a obtenu :
    • une plus grande probabilité de rémission après 1 cycle de traitement d’induction :
      • 74 %, contre 62 % (P 
    • un délai plus court jusqu’à la rémission complète (RC) : 
      • 30 jours, contre 37,5 jours (P 
    • un délai plus court entre le diagnostic et l’allogreffe de cellules hématopoïétiques (GCH) avec RC :
      • 115 jours, contre 151 jours (P 
    • une amélioration de la survie globale (SG) post-rémission à 3 ans :
      • 54 %, contre 39 % (P = 0,01) ;
    • une amélioration de la survie sans maladie (SSM) à post-rémission 3 ans :
      • 49 %, contre 32 % (P 
  • Les facteurs associés à la survie post-rémission étaient l’âge au moment de la première RC, le risque tel que défini par le Réseau national américain de lutte contre le cancer (National Comprehensive Cancer Network), le schéma d’induction (FLAG +/- ida, contre 7 + 3 : rapport de risque [RR] de 0,62 ; P = 0,01) et le fait d’avoir fait l’objet d’une allo-GCH.

Limites

  • Le choix du schéma d’induction était à la discrétion du médecin traitant.