LLC : une allo-GSMO haplo-identique associée à l’administration de cyclophosphamide post-greffe offre des résultats prometteurs

  • Paul S & al.
  • Biol Blood Marrow Transplant
  • 12 nov. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’une leucémie lymphocytaire chronique (LLC), une allogreffe haplo-identique de sang ou de moelle osseuse (allo-GSMO) associée à l’administration de cyclophosphamide post-greffe (CyPG) a permis d’obtenir des résultats cohérents avec ceux des patients faisant l’objet d’une allo-GSMO d’un donneur apparié, avec une faible incidence de maladie du greffon contre l’hôte (Graft-Versus-Host Disease, GVHD).

Pourquoi est-ce important ?

  • Peu de patients ont accès à une greffe d’un donneur apparié apparenté dans ce contexte.
  • Chez les autres patients qui dépendent de donneurs appariés non apparentés ou de donneurs HLA haplo-identiques, la greffe comporte un risque de GVHD.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer une allo-GSMO avec conditionnement non myéloablatif (NMA) par CyPG chez 64 patients atteints d’une LLC.
  • Le conditionnement NMA comprenait de la fludarabine, du cyclophosphamide et une irradiation totale du corps (ITC).
  • L’âge médian des patients était de 59 ans (intervalle : 26–74).
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH) ; subventions de l’Institut national américain du cancer (National Cancer Institute).

Principaux résultats

  • Survie globale (SG) à 4 ans : 52 % (IC à 95 % : 40–68 %).
  • Survie sans progression (SSP) à 4 ans : 37 % (IC à 95 % : 26–54 %).
  • 6 patients ont présenté un échec de prise de la greffe, dont 5 une atteinte d’au moins 20 % de la moelle osseuse par la LLC avant la greffe.
  • Incidence cumulée (ICu) à 1 an de GVHD aiguë de grades 2–4 : 27 % (IC à 95 % : 15–38 %).
  • ICu à 2 ans de GVHD chronique : 17 % (IC à 95 % : 7–26 %).
  • ICu à 3 ans de rechute : 36 % (IC à 95 % : 23–49 %).
  • ICu à 3 ans de mortalité sans rechute : 24 % (IC à 95 % : 13–36 %).

Limites

  • Échantillon de taille limitée.