LLC R/R : l’association contenant du vénétoclax améliore la SSP dans l’essai MURANO

  • Seymour JF & al.
  • N Engl J Med

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’une leucémie lymphocytaire chronique en rechute/réfractaire (LLC R/R), l’association de vénétoclax et de rituximab (VR) a engendré des améliorations significatives de la SSP et de l’élimination de la maladie résiduelle minimale (MRM), par rapport à l’association de bendamustine et de rituximab (BR).

Pourquoi est-ce important ?

  • Des données probantes suggèrent que le traitement par VR est efficace chez les patients ayant développé une résistance au vénétoclax seul.  

Conception de l’étude

  • Étude de phase III MURANO menée auprès de 389 patients atteints d’une LLC R/R dans le but de comparer le traitement par VR (n = 194) au traitement par BR (n = 195).
  • Financement : Genentech et AbbVie.

Principaux résultats

  • Le suivi médian était de 23,8 mois (intervalle : 0,0–37,4).
  • Le taux de réponse globale était de 92,3 % sous VR et de 72,3 % sous BR.
  • La SSP médiane n’a pas été atteinte sous VR (32 événements) et était de 17 mois sous BR (114 événements).
  • SSP à deux ans de 84,9 % (IC à 95 % : 79,1–90,6 %) sous VR contre 36,3 % (IC à 95 % : 28,5–44,0 %) sous BR (RR de SSP ou de décès : 0,17 ; P < 0,001 [test logarithmique par rangs stratifié]).
  • La SSP médiane n’a pas été atteinte dans tous les sous-groupes préspécifiés de patients recevant VR, y compris ceux présentant une mutation TP53 ou une délétion du chromosome 17p.
  • Une proportion plus importante de patients ont obtenu une MRM négative à chaque moment de mesure préspécifié sous VR, par rapport aux patients sous BR.
  • 82,0 % des patients ont présenté un événement indésirable de grades 3/4 sous VR contre 70,2 % sous BR.

Limites

  • La durée du bénéfice après le traitement n’a pas été rapportée.