LLC : quelle est l’influence dans le temps de l’ibrutinib sur l’expression de HLA-DR ?

  • Manukyan G & al.
  • Leuk Res
  • 10 août 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’une leucémie lymphocytaire chronique (LLC), l’ibrutinib est associé à une modification liée au temps de l’expression de l’antigène leucocytaire humain DR (Human Leukocyte Antigen-DR, HLA-DR) au niveau des cellules immunitaires et de LLC.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’expression de HLA-DR :
    • Médie la réponse immunitaire au niveau des cellules immunitaires.
    • Pourrait médier l’immunité antitumorale au niveau des cellules de LLC. 

Protocole de l’étude

  • Une étude visant à évaluer les effets à court et long termes de l’ibrutinib sur l’expression de HLA-DR au niveau des cellules immunitaires du sang périphérique a été menée auprès de patients atteints d’une LLC.
  • Participants : 16 patients atteints d’une LLC ; 16 témoins en bonne santé appariés selon l’âge.
  • Financement : ministère de la Santé de République tchèque.

Principaux résultats

  • Avant le traitement par ibrutinib :
    • Aucune différence significative n’a été observée au niveau de l’expression de HLA-DR au niveau des cellules de LLC et des lymphocytes B CD19+ des témoins (P = 0,353).
  • Après un mois de traitement par ibrutinib (par rapport à avant le traitement) :
    • Baisse de l’expression de HLA-DR (P = 0,032) et de CD20 (P = 0,007) au niveau des cellules de LLC.
    • Augmentation de la numération des cellules de LLC (P = 0,001).
    • Augmentation de la numération absolue des lymphocytes T CD4+ (P = 0,002) et CD8+ (P 
  • Après 12 mois de traitement par ibrutinib (n = 11, contre après 1 mois de traitement) :
    • Augmentation de l’expression de HLA-DR (P = 0,001) et de CD20 (P = 0,004) au niveau des cellules de LLC.
    • Augmentation du nombre de lymphocytes T CD4+ exprimant HLA-DR (P = 0,006).
    • Augmentation de l’expression de HLA-DR dans tous les sous-ensembles de monocytes.  

Limites

  • Échantillon de taille limitée.