LLC : l’élargissement de l’accès au traitement par lymphocytes T CAR

  • Bair SM & al.
  • Am J Hematol
  • 12 mars 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Plusieurs études sont actuellement menées afin d’élargir les bénéfices et le potentiel curatif du traitement par lymphocytes T à récepteur antigénique chimérique (Chimeric Antigen Receptor, CAR) à de plus grandes populations de patients atteints d’une leucémie lymphocytaire chronique (LLC).

Pourquoi est-ce important ?

  • Un petit sous-ensemble de patients a obtenu plus de huit ans de rémission, sans traitement d’entretien, après une perfusion unique de traitement par lymphocytes T CAR.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit d’une revue de la littérature relative au traitement par lymphocytes T CAR.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Dans un essai portant sur l’association d’un traitement par lymphocytes T CAR et de l’ibrutinib chez des patients n’ayant pas répondu à un traitement antérieur par ibrutinib, 43 % ont obtenu une rémission complète (RC), 17 patients sur 18 ont obtenu une RC morphologique dans la moelle osseuse, et 15 patients sur 17 ont obtenu une maladie résiduelle négative.
  • Des lymphocytes T CAR préfabriqués pourraient constituer une approche « prête à utiliser » permettant de raccourcir les délais de production au bénéfice des patients lourdement prétraités, chez qui il peut être difficile de récolter des lymphocytes T fonctionnels. La maladie du greffon contre l’hôte demeure un obstacle.
  • Les lymphocytes T CAR anti-CD19 peuvent échouer lorsque l’antigène cible est perdu ; des lymphocytes T CAR ayant d’autres cibles antigéniques/plusieurs cibles sont actuellement étudiés.
  • Les autres obstacles à contourner comprennent :
    • les méthodes de prédiction de la réponse au traitement ;
    • les méthodes de préparation du système immunitaire, afin qu’il favorise une meilleure expansion, une meilleure persistance et une plus grande puissance des lymphocytes T CAR ;
    • la caractérisation des mécanismes de résistance.

Limites

  • Données rétrospectives.