LLC : l’association d’obinutuzumab et de bendamustine en première intention obtient de bons résultats dans l’étude GREEN

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans une étude portant sur des patients en bonne condition et en mauvaise condition, atteints d’une leucémie lymphocytaire chronique (LLC) non préalablement traitée, l’association d’obinutuzumab et de bendamustine (G-B) a permis d’obtenir un taux de réponse élevé et un résultat négatif de la maladie résiduelle minimale (MRM-) encourageant.
  • Les toxicités étaient généralement gérables ; cependant, les résultats suggèrent que les patients doivent être surveillés pour le syndrome de lyse tumorale (SLT).

Pourquoi est-ce important ?

  • Il existe un besoin de nouvelles alternatives thérapeutiques non satisfait pour les patients qui ne peuvent pas recevoir d’immunochimiothérapie à base de fludarabine.

Conception de l’étude

  • Analyse des sous-groupes de l’étude de phase IIIb GREEN pour évaluer l’association d’obinutuzumab et de bendamustine (G-B) chez 158 patients atteints d’une LLC non préalablement traitée.
  • Financement : F. Hoffmann-La Roche Ltd.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 32,8 mois.
  • 88,6 % des patients ont présenté au moins un événement indésirable (EI) ; les EI les plus fréquents comprenaient : la neutropénie (57,0 %), la fièvre (31,0 %) et la thrombocytopénie (29,1 %).
  • 10,1 % ont présenté une réaction grave liée à la perfusion (Infusion-Related Reaction, IRR) ; 8,2 % ont présenté un SLT.
  • 17,1 % des patients ont présenté une IRR de grade 3 ou supérieur.
  • 19,6 % des patients ont présenté une infection grave.
  • 81,0 % des patients ont obtenu une réponse (IC à 95 % : 74,0–86,8 %) ; 34,8 % ont obtenu une réponse complète (RC) ou une RC avec rétablissement incomplet de la moelle osseuse.
  • La SSP médiane n’était pas atteinte ; SSP à 12 mois estimée à 92,3 %.
  • 59,5 % des échantillons sanguins et 27,8 % des échantillons de moelle osseuse avaient un statut MRM-.

Limites

  • Étude en ouvert.