LLA secondaire : la SG est inférieure à celle observée avec la maladie de novo dans tous les groupes d’âge

  • Zhong J, et al.
  • Clin Lymphoma Myeloma Leuk
  • 30 avr. 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre de la leucémie lymphoblastique aiguë (LLA), la survie s’aggrave avec l’âge, et la survie globale (SG) est plus défavorable chez les adultes atteints d’une LLA secondaire que chez ceux atteints d’une LLA de novo.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les schémas de chimiothérapie se sont améliorés et de nouveaux agents ont vu le jour, améliorant ainsi les taux de rémission complète associés à la LLA. Malgré tout, la LLA secondaire reste fréquente.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective a été réalisée à partir des données de 8 305 patients atteints d’une LLA (de novo : 7 454 ; secondaire : 851) traités par chimiothérapie, identifiés dans la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les femmes atteintes d’une LLA étaient associées à un risque de mortalité plus faible que les hommes : rapport de risque (RR) de 0,93 (P 
  • La mortalité chez les patients d’origine ethnique noire était plus élevée que celle des patients d’origine ethnique blanche : RR de 1,29 (P 
  • Dans les deux groupes de patients atteints d’une LLA, comparés à des patients plus jeunes, le risque de mortalité (RR) était beaucoup plus élevé chez les patients âgés :
    • de 45 à 75 ans : 1,82 (P 
    • de 75 ans ou plus : 3,85 (P 
  • Après un appariement selon les scores de propension, la SG dans le groupe de la LLA de novo aux années 1, 2, 3, 4 et 5 était plus élevée que dans le groupe de la LLA secondaire dans tous les groupes d’âge (18-75 ans ; P 

Limites

  • Aucune donnée sur une chimiothérapie individualisée n’était disponible pour l’analyse.