LLA R/R : le blinatumomab et l’InO obtiennent un taux de RC similaire dans une étude de CIAA

  • Song J & al.
  • Adv Ther
  • 13 févr. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude de comparaison indirecte ajustée par un appariement (CIAA) a comparé l’efficacité du blinatumomab et de l’inotuzumab ozogamicine (InO) chez les patients atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë en rechute/réfractaire (LLA R/R) et a identifié des taux similaires de rémission complète (RC) chez les patients ayant reçu un traitement de rattrapage antérieur ou moins.
  • Le blinatumomab a démontré un bénéfice de survie moyenne restreinte (SMR) significatif à 12 mois, mais pas à 20,7 mois.

Pourquoi est-ce important ?

  • Aucun essai clinique de comparaison directe n’a été mené pour comparer le blinatumomab et l’InO dans ce contexte.

Protocole de l’étude

  • Une étude de CIAA a été menée afin de comparer l’efficacité du blinatumomab et de l’InO chez des patients adultes atteints d’une LLA R/R.
  • Les données ont été obtenues à partir de deux essais distincts :
    • l’étude de phase III TOWER portant sur le blinatumomab (n = 203), comparativement au traitement de référence (TR ; n = 107), chez des patients atteints d’une LLA R/R primitive Ph- à précurseurs B ;
    • l’étude de phase III INO-VATE-ALL portant sur l’InO (n = 164), comparativement au TR (n = 162), chez des patients adultes atteints d’une LLA R/R positive pour CD22.
  • Financement : Amgen.

Principaux résultats

  • Après un appariement selon les caractéristiques à l’inclusion :
    • la SMR à 12 mois était 1,62 mois (IC à 95 % : 0,06–3,19) plus longue avec le blinatumomab, comparativement à l’InO (P = 0,04) ;
    • la SMR à 20,7 mois était 2,35 mois (IC à 95 % : -0,47 à 5,17) plus longue avec le blinatumomab, comparativement à l’InO (P = 0,10) ;
    • les taux de RC étaient similaires : différence de -2,8 % (IC à 95 % : -17,5 à 11,9 ; P = 0,705).

Limites

  • Étude post hoc.