LLA pédiatrique : quels facteurs influencent la durée du séjour à l’hôpital ?

  • Warrick K & al.
  • Leuk Res
  • 30 juin 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients pédiatriques atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) à haut risque (HR) ou à très haut risque (THR) nouvellement diagnostiquée, qui recevaient une chimiothérapie d’induction, un taux de bicarbonate sérique anormal et une numération plaquettaire faible étaient des facteurs prédictifs d’une durée d’hospitalisation prolongée.

Pourquoi est-ce important ?

  • Bien que les schémas d’induction soient standards, le délai jusqu’à la sortie de l’hôpital varie de manière significative entre les différents établissements.

Protocole de l’étude

  • Une étude visant à identifier les facteurs de risque associés à une durée d’hospitalisation prolongée ou avec complications, au cours d’une chimiothérapie d’induction, a été menée auprès de 73 patients pédiatriques atteints d’une LLA HR/THR.
  • Tous les patients avaient reçu un diagnostic entre 2009 et 2016 et étaient traités par vincristine, dexaméthasone/prednisone, asparaginase pégylée et daunorubicine.
  • 42 patients avec une durée d’hospitalisation courte (Groupe A) ont été comparés à 31 patients avec une durée d’hospitalisation prolongée au-delà de 4 jours (Groupe B).
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Dans le Groupe B, la durée d’hospitalisation prolongée était liée à un dysfonctionnement organique et à des complications infectieuses ou métaboliques.
  • À l’analyse multivariée, les facteurs prédictifs d’une durée d’hospitalisation prolongée au jour 4 du traitement d’induction étaient les suivants :
    • Bicarbonate sérique anormal (RC = 9,71 ; IC à 95 % : 2,35–40,12 ; P = 0,0017).
    • Numération plaquettaire inférieure à 20 000/µl (RC = 5,86 ; IC à 95 % : 1,31–26,18 ; P = 0,0205).

Limites

  • Données rétrospectives.