LLA pédiatrique : la composition corporelle change pendant et après le traitement

  • Browne EK & al.
  • Cancer
  • 25 oct. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les enfants atteints d’une leucémie lymphocytaire aiguë (LLA) présentent un risque accru d’obésité à partir du début du traitement d’induction, avec une faible probabilité de perte de poids par la suite.
  • Des interventions visant à promouvoir une composition corporelle optimale doivent être mises en place dans ce contexte, et ce dès le traitement d’induction. 

Pourquoi est-ce important ?

  • Les enfants atteints d’une LLA présentent un risque accru de surpoids/d’obésité. 

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’identifier le moment et la durée idéals des interventions visant à promouvoir une composition corporelle saine chez les enfants atteints d’une LLA.
  • Les données ont été obtenues à partir de 372 patients atteints d’une LLA et inclus dans un protocole thérapeutique contemporain unique, sans irradiation crânienne, dans un seul établissement.
  • L’âge médian des patients était de 5,9 ans (intervalle : 2,0–18,8).
  • Le suivi médian était de 10,7 ans (intervalle : 3,2–14,8).
  • Financement : NIH ; Association des organisations caritatives américaines, libanaises et syriennes (American Lebanese Syrian Associated Charities).

Principaux résultats

  • Les scores Z médians pour l’IMC ont augmenté au cours du traitement d’induction/de réinduction :
    • ∆0,56 (IC à 95 % : 0,29–0,64 ; P 
    • ∆0,22 (IC à 95 % : 0,13–0,49 ; P = 0,001) au cours des semaines de réinduction 17 à 21.
  • Les scores Z médians pour l’IMC ne se sont pas inversés au cours de la période sans traitement :
    • ∆0,18 de la semaine 120 à un an sans traitement (IC à 95 % : 0,08–0,46 ; P = 0,006).

Limites

  • Données rétrospectives.