LLA pédiatrique à haut risque : le protocole ALL2008 (NOPHO) démontre un bénéfice

  • Ifversen M & al.
  • Br J Haematol
  • 24 janv. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients pédiatriques atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) à très haut risque, le protocole de traitement ALL2008 de la Société nordique d’hématologie et d’oncologie pédiatrique (Nordic Society for Paediatric Haematology and Oncology, NOPHO) a permis d’obtenir une réduction de la leucémie résiduelle et un taux élevé de SG.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il pourrait s’agir du plus grand essai clinique portant sur l’effet de la maladie résiduelle (MR) avant une greffe de cellules hématopoïétiques (GCH) chez les patients pédiatriques ayant reçu une greffe au moment de la première rémission complète (RC1), après un protocole initial systématiquement basé sur la réponse.  

Protocole de l’étude

  • Une étude visant à évaluer le protocole ALL2008 de la NOPHO, qui combine une stratification du traitement basée sur la MR et une chimiothérapie initiale intensive, a été menée chez 81 patients atteints d’une LLA pédiatrique à haut risque.
  • Les patients présentant une MR supérieure ou égale à 5 % à la fin de l’induction ou supérieure ou égale à 10-3 à la fin de la consolidation, ou après 2 blocs thérapeutiques à haut risque, étaient éligibles pour une GCH lors de la RC1.
  • Financement : Fondation danoise pour la lutte contre les cancers pédiatriques.

Principaux résultats

  • Chez 69 patients dont la MR était disponible 14 jours avant la GCH :
    • 47 présentaient une MR négative ; 22 présentaient une MR positive.
  • Chez les patients présentant une MR négative avant la GCH, comparativement à ceux présentant une MR positive :
    • SG à 5 ans : 85,6 % (IC à 95 % : 75,4–97,2 %) contre 81,6 % (IC à 95 % : 66,8–99,7 % ; P = 0,55) ;
    • incidence cumulative de rechute (ICR) à 5 ans : 5,1 % (IC à 95 % : 1,3–19,2 %) contre 23,5 % (IC à 95 % : 10,5–47,6 % ; P = 0,02).
  • Le statut de la MR avant la GCH était un facteur de risque significatif de l’ICR, après un ajustement pour prendre en compte les variables de confusion : RR : 9,1 (IC à 95 % : 1,6–51,0 ; P = 0,012).

Limites

  • Taille d’échantillon et incidence d’événements limitées.