LLA-PB avec MR positive : l’association blinatumomab et greffe de cellules souches permet d’améliorer la SSR

  • Gökbuget N & al.
  • Eur J Haematol
  • 25 déc. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les adultes atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë à précurseurs B (LLA-PB) n’exprimant pas le chromosome de Philadelphie (Ph-) qui présentent une maladie résiduelle (MR) positive, le blinatumomab suivi d’une greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) a permis d’obtenir une amélioration significative de la survie sans rechute (SSR) et une tendance vers une amélioration de la SG, comparativement au traitement de référence (TR).

Pourquoi est-ce important ?

  • 30–50 % des patients adultes atteints d’une LLA en rémission complète (RC) hématologique après le traitement d’induction/de consolidation présentent une MR positive.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer le blinatumomab (73 patients issus d’une étude de phase II), comparativement au TR (ensemble de données historiques concernant 182 patients), dans le cadre du traitement d’une MR chez des patients atteints d’une LLA-PB Ph- qui présentaient leur première RC hématologique.
  • 67 % des patients du groupe blinatumomab et 40 % des patients du groupe TR ont fait l’objet d’une GCSH au cours de la RC.
  • Les résultats des ensembles de données historiques ont été pondérés selon l’âge, par rapport au groupe blinatumomab.
  • Financement : Amgen, Inc.

Principaux résultats

  • La SSR médiane était de 35,2 mois (IC à 95 % : 18,9–non évaluable [NE]) avec le blinatumomab, contre 7,8 mois (IC à 95 % : 6,4–12,4) avec le TR.
    • Le rapport de risque (RR) pour la rechute/le décès était de 0,50 (IC à 95 % : 0,32–0,78 ; P = 0,002) pour le blinatumomab, comparativement au TR.
  • La SG médiane était NE (IC à 95 % : 24,2–NE) avec le blinatumomab, contre 25,9 mois (IC à 95 % : 17,0–39,1) avec le TR.

Limites

  • Analyse exploratoire post hoc.