LLA-B R/R : la greffe peut-elle prolonger les bénéfices du traitement par lymphocytes CAR-T ?

  • Jiang H & al.
  • Am J Hematol
  • 18 juil. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (allo-GCSH) de consolidation après un traitement par lymphocytes T à récepteur antigénique chimérique (Chimeric Antigen Receptor T, CAR-T) a permis d’obtenir une amélioration significative de la survie sans événement (SSE) et de la survie sans rechute (SSR), chez des patients atteints d’une leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B en rechute/réfractaire (LLA-B R/R) et présentant une maladie résiduelle dans la moelle osseuse mesurée par cytométrie en flux (MR-MO-CMF) avant la perfusion élevée (5 % ou plus) ou des marqueurs pronostiques défavorables.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les patients ayant obtenu une rémission complète (RC) avec un traitement par lymphocytes CAR-T continuent de présenter un risque élevé de rechute.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer une allo-GCSH après un traitement par lymphocytes CAR-T anti-CD19 chez 58 patients atteints d’une LLA-B R/R.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; Projet spécial d’innovation technologique majeure de la province du Hubei en Chine.

Principaux résultats

  • 58 patients ont reçu un traitement par lymphocytes CAR-T, dont 87,9 % ont obtenu une RC.
  • Aucune différence significative n’a été observée au niveau de la SG chez les patients ayant fait l’objet ou non d’une greffe : P = 0,099.
  • Amélioration de la SSE avec la greffe, comparativement à sans la greffe : P = 0,021.
  • Amélioration de la SSR avec la greffe, comparativement à sans la greffe : P = 0,001.
  • Une amélioration significative de la SSE et de la SSR a été observée chez les patients ayant fait l’objet d’une greffe et présentant les caractéristiques suivantes :
    • une MR-MO-CMF élevée (5 % ou plus) : P = 0,032 et 0,0031, respectivement ;
    • une MR-MO-CMF inférieure à 5 % avant la perfusion, avec des marqueurs pronostiques défavorables : P = 0,0297 et 0,061, respectivement.

Limites

  • Étude non randomisée.