Lien entre le VHC périnatal et une cirrhose plus précoce

  • Modin L & al.
  • J Hepatol
  • 26 nov. 2018

  • Par Yael Waknine
  • Univadis Clinical Summaries
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’infection à VHC périnatale est liée à l’apparition plus précoce d’une cirrhose, soulignant l’importance d’un traitement précoce. 

Pourquoi est-ce important ?

  • La progression vers un carcinome hépatocellulaire (CHC), une transplantation hépatique (TH) ou un décès est presque exclusivement survenue chez des patients cirrhotiques lors de l’instauration du traitement.

Protocole de l’étude

  • Analyse rétrospective réalisée au R.-U. sur 1 049 enfants infectés par le VHC.
  • Financement : Fondation de recherche médicale (Medical Research Foundation).

Principaux résultats

  • Principales voies d’infection : usage de drogues intraveineuses (IV) (DIV : 53 % ; âge médian : 16 ans), produits sanguins (24 % ; 11 ans), infection périnatale (11 %).
    • Délai médian de 19 à 24 ans avant le diagnostic dans le cas d’une transmission autre que périnatale.
  • 32 % ont présenté une cirrhose (âge médian de 33 ans).
    • Âge médian inférieur avec l’exposition périnatale par rapport à l’usage de DIV ou à l’exposition à des produits sanguins (36 contre 48 et 46 ans, respectivement ; P
  • 663 patients (63,2 %) ont été traités par peginterféron/ribavirine (55 %) ou des antiviraux à action directe (40 %) ;
    • 75,0 % des patients pour lesquels on possédait des données (406/541) ont obtenu une réponse virologique soutenue, qui a été liée à une réduction de la mortalité (1 % contre 5 % ; P=0,003).
  • 87 des 502 patients pour lesquels on possédait des données ont subi une progression de la maladie, plus fréquente en présence de cirrhose (28 % contre 13 % ; P
  • La cirrhose antérieure au traitement a entraîné des taux plus élevés de CHC (14 % contre 1 % ; P

Limites

  • 85 % des patients ayant subi une infection périnatale avaient moins de 33 ans lors de l’analyse.