LHc : le brentuximab vedotin entraîne un bénéfice durable de la SSP dans l’étude AETHERA

  • Moskowitz CH & al.
  • Blood
  • 28 sept. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un lymphome de Hodgkin classique (LHc) à risque élevé de rechute ou de progression après une greffe autologue de cellules souches hématopoïétiques (auto-GCSH), le traitement de consolidation par brentuximab vedotin + les meilleurs soins standard (BV + MSS) ont apporté un bénéfice durable de la SSP à 5 ans, en particulier chez ceux ayant ≥ 2 ou ≥ 3 facteurs de risque.

Pourquoi est-ce important ?

  • La plupart des patients atteints d’un LHc et ayant des facteurs de risque défavorables présentent une rechute après la greffe.

Protocole de l’étude

  • L’étude AETHERA visait à comparer le traitement de consolidation par BV + MSS (n = 165) au placebo + les MSS (n = 164) chez des patients ayant fait l’objet d’une auto-GCSH et atteints d’un LHc à risque élevé de rechute/progression.
  • Financement : Seattle Genetics, Inc.

Principaux résultats

  • Taux de SSP à 5 ans de 59 % (IC à 95 % : 51–66 %) avec le traitement par BV + MSS contre 41 % (IC à 95 % : 33–49 %) avec le placebo + les MSS (RR : 0,521 ; IC à 95 % : 0,379–0,717).
  • Chez les patients présentant ≥ 2 facteurs de risque :
    • SSP à 5 ans plus élevée avec le traitement par BV + MSS (RR : 0,424 ; IC à 95 % : 0,302–0,596).
  • Chez les patients présentant ≥ 3 facteurs de risque :
    • SSP à 5 ans plus élevée avec le traitement par BV + MSS (RR : 0,390 ; IC à 95 % : 0,255–0,596).
  • 32 % des patients ayant reçu le traitement par BV + MSS ont reçu par la suite un autre traitement anticancéreux contre 54 % de ceux ayant reçu le placebo + les MSS (P 
  • Au dernier suivi, 90 % des patients ayant reçu le traitement par BV + MSS ont présenté une résolution ou une amélioration concernant leur neuropathie périphérique ; pour 73 % des patients, la résolution a été complète.

Limites

  • La SSP chez des patients présentant ≥ 2 facteurs de risque et la SSP chez des patients présentant ≥ 3 facteurs de risque n’étaient pas des critères d’évaluation prédéfinis.