LH R/R : la TEP au 18F-FDG/TDM identifie la réponse au traitement anti-PD-1

  • Castello A & al.
  • Leuk Lymphoma
  • 22 juil. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La tomographie par émission de positons (TEP) au 18F-fluorodésoxyglucose (18F-FDG)/TDM a identifié la réponse au traitement par inhibiteur de point de contrôle immunitaire (IPCI) chez des patients atteints d’un lymphome hodgkinien (LH) en rechute/réfractaire (R/R) après huit semaines de traitement.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’identification précoce de la réponse aux IPCI est essentielle pour l’optimisation des stratégies thérapeutiques.

Protocole de l’étude

  • Étude visant à examiner la réponse aux IPCI au moyen de la TEP au 18F-FDG/TDM chez 43 patients atteints d’un LH R/R (âge médian : 31 ans).
  • 60,5 % des patients présentaient une maladie de stade III–IV ; 39,5 % une maladie de stade I–II.
  • Financement : Association italienne de recherche sur le cancer.

Principaux résultats

  • À la semaine 8 :
    • Différence significative du score de Deauville (SD) chez les personnes ayant obtenu une réponse, par rapport à celles sans réponse (P = 0,003).
    • Valeur de fixation normalisée maximale (SUVmax) médiane nettement inférieure chez les personnes ayant obtenu une réponse, par rapport à celles sans réponse (P = 0,002).
  • À la semaine 17 :
    • SD nettement plus élevé chez les patients présentant une maladie progressive (P = 0,008).
    • SUVmax nettement inférieure chez les personnes ayant obtenu une réponse, par rapport à celles sans réponse (P = 0,03).
    • Réduction significative du métabolisme tumoral et de la charge tumorale chez les personnes ayant obtenu une réponse, par rapport à celles sans réponse.
  • À un suivi médian de 19 mois :
    • SSP médiane de 23,3 mois (IC à 95 % : 1,9–44,7) chez les personnes sans réponse contre SSP médiane non atteinte chez les personnes ayant obtenu une réponse : une réduction de 87 % du risque de progression ou de décès chez les personnes ayant obtenu une réponse (RR : 0,13 ; IC à 95 % : 0,02–0,62 ; P = 0,01).

Limites

  • Échantillon de taille limitée.