LH/LNH/MP : l’autogreffe associée à un risque de NM-t

  • Radivoyevitch T & al.
  • Leuk Res
  • 19 juil. 2018

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un lymphome de Hodgkin (LH), d’un lymphome non hodgkinien (LNH) et d’un myélome plasmocytaire (MP), et qui ont fait l’objet d’une autogreffe, présentent un risque significativement plus élevé de développer des néoplasmes myéloïdes liés au traitement (NM-t).
  • L’irradiation corporelle totale (ICT) est un facteur de risque particulièrement important chez les patients atteints d’un LH et d’un LNH.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les NM-t représentent 10 à 20 % de la totalité des cas de syndromes myélodysplasiques (SMD) et de leucémie myéloïde aiguë (LMA).

Protocole de l’étude

  • Étude visant à évaluer le risque de LMA/SMD après une autogreffe pour un lymphome/MP.
  • Source des données : Centre de recherche internationale sur les greffes de sang et de moelle osseuse (Center for International Blood and Marrow Transplant Research) et base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology and End Results).
  • Financement : Centre de recherche internationale sur les greffes de sang et de moelle osseuse (Center for International Blood and Marrow Transplant Research, CIBMTR).

Principaux résultats

  • 335 cas de SMD/LMA consécutifs à une greffe ont été observés.
  • Les facteurs clés associés à une augmentation du risque de NM-t à l’analyse multivariée étaient les suivants :
    • Chez les patients atteints d’un LH :
      • Conditionnement par ICT, comparativement à une chimiothérapie seule : RR : 4,0 ; IC à 95 % : 1,4–11,6.
    • Chez les patients atteints d’un LNH :
      • Conditionnement par ICT, comparativement à une chimiothérapie seule  : RR : 1,7 ; IC à 95 % : 1,1–2,5. 

Limites

  • Données rétrospectives.