LF : une monothérapie de première intention par ofatumumab s’avère sûre et active, mais similaire à d’autres traitements

  • Rosenbaum CA & al.
  • Br J Haematol
  • 5 févr. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un lymphome folliculaire (LF) préalablement non traité, une monothérapie de première intention par ofatumumab s’est avérée sûre et efficace, mais son efficacité n’était pas supérieure au rituximab ou à l’obinutuzumab dans ce contexte.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il pourrait s’agir du premier essai portant sur l’ofatumumab en monothérapie dans ce contexte.

Protocole de l’étude

  • Une étude de phase II a été menée afin d’évaluer l’ofatumumab en monothérapie chez 51 patients atteints d’un LF avancé préalablement non traité.
  • Les patients ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir de l’ofatumumab à raison de 500 mg (n = 15) ou de 1 000 mg (n = 36).
  • L’âge médian des patients était de 60 ans (intervalle : 40–85).
  • 96 % des patients étaient atteints d’une maladie de stade III–IVA selon la classification d’Ann Arbor.
  • Financement : Programme d’évaluation du traitement du cancer (Cancer Therapy Evaluation Program) ; Novartis Corporation.

Principaux résultats

  • Chez les patients recevant 1 000 mg d’ofatumumab :
    • taux de réponse globale (TRG) : 84 % (IC à 95 % : 67–95 %) ;
    • SSP médiane : 1,9 an (IC à 95 % : 1,5–3,0) ;
    • durée de réponse médiane (DRm) : 23,7 mois (IC à 95 % : 16,6–36,2).
    • 6 % (n = 3) des patients ont interrompu le traitement en raison d’une toxicité.
  • Chez les patients recevant 500 mg d’ofatumumab :
    • TRG : 60 % (IC à 95 % : 32–84 %) ;
    • SSP médiane : 1,9 an (IC à 95 % : 1,0–1,9) ;
    • DRm : 16,5 mois (IC à 95 % : 11,6–50,6).
  • Un faible nombre d’événements indésirables hématologiques de grade 3, et aucun événement indésirable de grade 4, ont été rapportés par l’ensemble de la population de l’étude.

Limites

  • Échantillon de taille limitée ; plage posologique limitée.