Lévothyrox : après l'emballement médiatique, l'emballement judiciaire

  • Aurélie Haroche

  • JIM Actualités métier
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Grasse, le lundi 13 novembre 2017 - Certains chirurgiens auraient l'indication opératoire trop facile : ils peuvent être régulièrement épinglés pour des interventions non parfaitement justifiées médicalement. Il semble qu'une tendance semblable puisse toucher les avocats : la procédure, l'assignation, la plainte les démangent parfois tant que l'on ne distingue plus parfaitement les fondements juridiques. Faut-il redouter que Maître Anne-Catherine Colin-Chauley, avocate au barreau d'Ajaccio, soit atteinte d'un tel mal ? Elle fait en tout cas preuve d'une diligence sans pareil face à l'affaire Lévothyrox.

Non-assistance volontaire à personne en danger

mesures utiles à prendreabstention volontaire de porter assistance à une personne en périlpas su gérer la crise sanitaireavoir essayé de "transacter" avec le laboratoire Merck
en considération les symptômes indésirables de leurs patientsorienté les informationdevoir d'intérêt général


Ce qui est sûr, c'est que nous n'avons pas été alertés assez tôt sur les effets secondaires ressentis par les patients qui ont d'abord émergé sur les réseaux sociaux